Publié le 29 Novembre 2010

dans un article de ce jour concernant le téléthon 2010 à Abbeville il y avait cette jolie photo de l'église Saint Jacques ( vue de Saint Vulfran)

 

ABB1-2-1 moy

photo courrier picard

29 novembre 2010


merci au journal Courrier Picard pour avoir m'avoir autorisé

à publier cette très belle photo sur ce blog


merci de votre visite

Voir les commentaires

Rédigé par collectif Saint Jacques

Publié dans #PHOTOS RECENTES

Repost 0

Publié le 28 Novembre 2010

18 juin1954

 

La cérémonie des communions solonnelles ayant eu lieu dans diverses paroisses de la ville et de ses faubourgs , de même que dans de nombreuses communes de l'arrondissement. Monseigneur Stourm, évêque d'Amiens, est venu lundi à Abbeville pour donner le sacrement de confirmation. Dans l'église Saint Jacques, trop petite pour contenir la foule de parents et d'amis, l'évêque du diocèse qui était accompagné de Mr le Chanoine du Roselle, archiprêtre et de ses membre du clergé exprima sa satisfaction de se  trouver dans notre ville, dans cette église en voie de restauration.

Archives bibliothèque municipale 'Abbeville- journal d'Abbeville


l'abbé de l'église Saint Jacques en 1954

était  M.Savary Georges


 

Monseigneur Stourm 1960

Mgr Stourm ( 1960)


photo aimablement prêtée par l'auteur

  du blog "Camon passionnément"

 

link 

 

 

Si, par le plus grand des hasards, vous auriez une photo de cet événement, voudriez-vous m'envoyer une copie?Je pourrai ainsi compléter cet article. Avec les remerciements du collectif

 

merci de votre visite

 

Voir les commentaires

Publié le 26 Novembre 2010

plan de la place Saint Jacques 

avant la reconstrution

 

plan de la place Saint Jacques

bibliothèque municipale d'Abbeville

 

  provient des papiers  de M. l'abbé Paillart ancien curé de l'église Saint Jacques ( don de la famille Paillart le 5 octobre  1911)

 

 on voit sur ce plan qui n'est pas daté que les maisons de l 'angle de la rue Petite rue Saint Jacques et rue des Poulies ont été démolies pour permettre la constrution du côté droit de l'abside

Comme la première pierre de l'église a été posée en 1870 ,la consécration en 1875, le plan est forcément plus ancien que 1870.L'abbé Paillart était présent lors de la pose de la première pierre

 

merci de votre visite

 

Voir les commentaires

Publié le 24 Novembre 2010

D'autres photos

 

FILE0031

 

8 juin 2010

 

FILE0033

voici une photo du toit de l'église Saint Jacques prise par une habitante du quartier Saint Jacques ce jour  où l'on voit bien le trou énorme sur le toit. A la même place en 1942, une bombe était tombée sans exploser  et qu'à cette époque elle fut restaurée.

ce jour 14 novembre 2010

14 novembre 2010 détail du toit

merci Madame car d'en bas nous n'avons pas la même vision


c'est honteux de laisser une église sans essayer au moins

de la mettre hors d'eau.


qui veut faire croire que ce n'est pas pour la détruire qu'on la laisse dans cet état?Plus on attend pour réparer pire cela sera. Dans tout cela personne n'est dupe. Nous avons tous compris qu'il y a là une réelle volonté à détruire .Pourquoi détruire au lieu de s'en servir pour mettre en valeur le quartier Saint Jacques qui est un très  ancien quartier, où il y a encore ces jolies petites rues d'autrefois où l'on ne peut passer qu'à pied. Quand l'église aura disparue il n'y aura plus de quartier Saint Jacques.


 

merci de votre visite

Voir les commentaires

Publié le 23 Novembre 2010

Aujourd'hui, lors d'un passage sur Abbeville, je suis allé voir l'église Saint Jacques.Je suis choqué de voir cela Rien n'a été fait malgré une promesse de la mettre hors d'eau avant l'hiver. Les froids arrivent, les gelées aussi. Comment peut-on délaisser une église comme ça? La verdure pousse dans les murs, aux pieds de l'église les mauvaises herbes  font leur oeuvre. N' a t-il plus à la mairie un petit peu de bonne volonté pour arracher  les mauvaises herbes?Elle est vraiment oubliée.Elle se détériore, avec les photos prises régulièrement on peut voir la vitesse où elle s'abîme.

Comment ne pas être choqué?

 

8 juin 2010 (1)

 

 

SSA53116

ici les vitraux ont été victimes de vandalisme

 

SSA53117

SSA53114

 

SSA53118

il pleuvait cet après midi, les petits ronds

blancs sont des gouttes de pluie

 

merci de votre visite

Voir les commentaires

Publié le 23 Novembre 2010

Louis XIII , après vingt trois ans de mariage , n'avait toujours pas d'héritier. Il fit donc un voeu à la Saint Vierge.Ayant été éxaucé, le roi  consacrera la France à la Vierge Marie le 10 février 1638 et ordonna que tous les 15 août , chaque année,dans toutes les communes et villes, la Vierge soit fêtée. La Vierge Marie est donc et toujours la patronne de la France ( proclamée par le pape Pie XI  en 1922 suite au voeu de Louis XIII)

c'est cette fête là que représentent ces photos .Toutes les paroisses d'Abbeville participaient à cette fête qui était grandiose.La croix rouge représente le curé de la paroisse Saint Jacques: l'abbé Gorges Savary.

Je crois que cette fête n'est plus célébrée si quelqu'un pouvait me confirmer

 

reconstitution de la procession du 15 août 1638

ici célébrée le 20 août 1922

reconstitution ( 3)

bibliothèque municipale d'Abbeville

il y avait les évêques d'Amiens,de Cambrai ,le cardinal de Reims,l'évêque d'Arras, l'abbé de Saint André de Bruges, les abbé d'Abbeville, Mgr

Leberghien et d'autres

reconstitution dela procession du 15 aout 1638 le 22 aout 1

bibliothèque municipale d 'Abbeville

je pense que cette photo représente les abbés

les religieuses d'Abbeville  (en premier plan)

reconstrution (2)

bibliothèque municipale d'Abbeville

place Saint Pierre aujourd'hui place Clémenceau

 

on retrouve sur cette photo les jeunes filles

en blanc et les bannières des paroisses d'Abbeville

 

merci de votre visite

Voir les commentaires

Publié le 23 Novembre 2010

pose de la première pierre de l'actuelle église Saint Jacques


j'ai fais quelques petites recherches sur cette manifestation. La pose de la première pierre de l'édifice  fut posée, le 4 mai 1870, après une bénédiction, par l'Abbé Morelle,vicaire général, délégué par Monseigneur Boudinet,évêque d'Amiens, retenu à Rome au Concile du Vatican.

 

pose de la 1ere pierre de l'actuelle église Saint Jacques

bibliothèque municipale Abbeville

le premier des quatres écrits sur la bande grise est

Crépin chantier, ensuite l'Abbé Paillart ( curé de Saint Jacques) Monseigneur, M.Vayson

 

étaient présents : Louis Nicolas Belin, (maire) et ses adjoints,Sénécat (député) Delefortrie  père et fils ( architectes), Boizart et Folie, le curé de Saint Jacques(l'abbé Paillart). Je ne sais s'ils sont tous présents sur le dessin. On y voit des jeunes filles habillées de blanc,est-ce des soeurs?ou une confrérie?  La religion y est très présente, on voit les habitants de la paroisse Saint Jacques derrière


La première pierre été placée, d'après un écrit de 1905, dans la base du pilier du transept, côté gauche, vers la nef.

 

source : d'après les écrits de M.Delecour 1905

 

 

quelques questions si quelqu'un peut nous répondre afin de lire le témoignage que nous livre ce dessin. Merci d'avance pour vos réponses.

 

Qu'est cette masse indéfinie et pourtant chargée de détails minutieux que l'on remarque dans le coin inférieur gauche du dessin devant  la figure de la religieuise vêtue de sombre?

 

A quoi correspond le bloc clair  sur lequel deux hommes ,peut-être trois, se tiennent debout à droite de l'image?

 

Peut-on connaître à quel ordre religieux appartient la religieuse placée au premier à gauche? Voire qui était-elle?

 

Est-il possible de connaitre l'identité  du Suisse qui se trouve représenté avec beaucoup de détails sur la gauche du clergé? Ce devait être un Abbevillois, de bonne réputationet de rang modeste, connu d'une bonne partie de la ville. Pourquoi ne porte -t-il pas une hallebarde  comme la plupart des Suisses d'église, mais une sorte de lance? ( il ne semble pas  que ce soit un esponton) Pourquoi semble-t-il porter une épée à la main droite et si c'est bien une épée pourquoi n'est-elle pas au fourreau?

 

Pour apporter une information complémentaire conernant le Suisse. Il porte à main gauche une "pertuisane" au lieu d'une "hallebarde" (selon le Littré, Dict. de la langue française, (1877)).La pertuisane est une ancienne arme d’hast, dont le fer présente une pointe à la partie supérieure, et, sur les côtés, des pointes, des crocs, des croissants. Avant l’ordonnance de 1670, qui ordonna l’usage de la pique, chaque compagnie d’infanterie avait quelques soldats armés de pertuisanes, pour arrêter les efforts de la cavalerie. La pertuisane diffère de la hallebarde, en ce que le fer de la pertuisane est long de dix-huit à dix-neuf pouces, tandis que celui de la hallebarde a neuf à dix pouces, Ordonn. de 1689 (sur la marine), XVII, titre 3.

merci Ludovic pour ces précisions

 

 

 

 

Y a t-il bien sept hommes d'églises représentés debout face à un grand crucifix ou au pied de cette croix?

 

Peut-on déterminer quels sont les cinq personnages civils placés sur la gauche du clergé à des places honorables  et si le protocole leur imposait  des attitudes ou une participation spécifique à la cérémonie?

 

Qui peut avoir été admis à assister à la bénédiction puis à la pose de la première pierre, face au clergé, en arrière de la Croix, à côté ou debout  surle bloc de droite?

 

Son-ce bien sept bannières qui sont dressées au-dessus de l'assistance et peut-on établir de quelles paroisses, de quelles confréries, de quelles associations religieuses ou professionneles elles étaient  l'emblêmes?

 

Peut-on préciser la répartition de l'assistance, outre le fait qu'il semble bien  que les hommes et les femmes  ne soient pas mélangés?

 

Pourquoi une partie de la foule qui semble séparée des premiers rangs semble prendre part  de plus loin et en position surélevée?

 

Quels sont les trois constructions à croisillons qui paraissent , au fond de la scène, être sur des échafaudages?

 

Numériser0004

dessin d'après nature 18 juillet 1889

installation et décoration de la place du marché aux chevaux à Abbeville

pour le concours des pompiers du 1er juillet 1889

 

on y voit une constrution de bois comme sur l'image "pose de la première pierre

ces construtions élevées par les habitants servaient à pour des allégories

ou des petites sénettes lors de cérémonies ou d'événement importants

 


Est-il possible de reconnaître les divers édifices qui cernent la place et ceux qui se devinent au loin

 

je pense que c'est le clocher de l'église Saint Paul car j'en ai retrouvé les ruines et elle est vraiment à deux pas de Saint Jacques et le clocher ressemble à celui de Saint Paul  sur les anciennes photos

 

sur le bas de l'image on lit crépin chantier, ce ne doit pa être son nom .Dans le dictionnaire raisonné de l'architecture  française du XI ème et XVIème siècle on y lit :

 

CHANTIER

 

s. m. Place vague, espace découvert sur lequel on dépose les matériaux qui doivent servir à la construction d'un édifice (voy. Construction). On désigne aussi par ce mot des pièces de bois que l'on pose à terre horizontalement, pour isoler et soustraire à l'humidité du sol des charpentes ou des planches, des tonneaux contenant des boissons.

 

Apparemment ce serait un métier


 

merci de votre visite

Voir les commentaires

Publié le 22 Novembre 2010

L'arc-boutant  est un élément typique de l'architecture gothique. C'est un étai formé d'un arc en maçonnerie qui contre-bute la poussée latérale des voûtes en croisé d'ogives et les achemine vers le pilier de la culée. Ce dernier est le plus souvent couronné d'un pinacle (Le pinacle est la partie la plus élevée d'un édifice (synonyme de faîte).  En architecture gothique le pinacle est un ouvrage en plomb ou en pierre, de forme pyramidale ou conique, souvent ajouré et orné de fleurons, servant de couronnement à un contrefort. Décoratif, il contribue aussi à la stabilité structurelle générale. Il ajoute ainsi son poids à celui du contrefort qui retient la poussée de l'arc-boutant et permet d'éviter le glissement des pierres à cet endroit précis)

 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/88/Architecture-gothique-infographie.jpg

dessin source wikipedia

 

 

 

arc boutant

arcs-boutants de l'église Saint Jacques d'Abbeville

 

amiens-cathedral

arcs-boutants de la cathédrale d'Amiens 

à gauche on retrouve les mêmes arcs-boutants que ceux

de l'église Saint Jacques

arcs boutants cathedrale amiens dessin violet le duc

les arcs boutants de la nef  de la cathédrale d'Amiens .

Dessin de Violet Le Duc , architecte ( 1814-1879)

 

 

l'architecte Delefortrie était un émule d'E.Violet Le Duc qui est ici bien confirmé .La cathédrale d'Amiens fut restaurée par Violet le Duc au 19ème siècle, la construction de l'église Saint Jacques date aussi du 19ème siècle.

On y voit là deux hommes qui ont construit des églises ,des monuments etc... avec le même goût du beau, le talent, de la durabilité, de l'innovation aussi

Merci messieurs Violet Le Duc et Delefortrie pour nous avoir laisser toutes ces belles oeuvres, que nous pouvons aujourd'hui, grâce à vous, admirer


 pour mieux comprendre les arcs-boutants

 

  Dictionnaire raisonné del'architecture française au XI et  XVIème siècle

 

link

 

 

merci de votre visite

 

Voir les commentaires

Publié le 21 Novembre 2010

en faisant mes recherches je suis tombée sur cette jolie image

une maison à pans de bois du XVIème siècle

c'est magnifique, riche en détails

 

maison à pans de bois XVIème siècle

bibliothèque municipale d'Abbeville

lithographie de Thierry frères

 

dans les livres sur Abbeville ,édités après la seconde guerre mondiale,il est écrit que ces maisons existaient encore et ont été détruites avec le bombardement de 1940.


 

merci de votre visite

Voir les commentaires

Rédigé par collectif Saint Jacques

Publié dans #DIVERS

Repost 0

Publié le 20 Novembre 2010

portail occidental de l'église

 

plan portail occidental 29 juillet 1879

bibliothèque municipale d'Abbeville

 

il est écrit en haut à droite: on a figuré  dans le fond le transept de l'église et la flèche en pierre qui doit couronner la tour du portail occidental.

 

sous le dessin il est écrit:portail occidental de l'église Saint Jacques d'Abbeville, architecte M.Delefortrie 29 juillet 1879

 

on peut admirer là  le talent de M.Delefortrie

 

 

merci de votre visite

 

Voir les commentaires