1790

Publié le 13 Janvier 2011

1790. Au lendemain de la Révolution, les ordres religieux furent supprimés.Les couvents ne tardèrent pas à être vendus et les églises démolies pour la plupart ou affectées à un service public à l'exception des églises de Saint Vulfran, Saint Gilles, St Sépulcre et Saint Jacques qui furent conservées pour le culte

source Histoire d'Abbeville et de son arrondissement F.C Louandre 1834


détails 2

 

merci de votre visite

Rédigé par collectif Saint Jacques

Publié dans #HISTOIRE DE L'EGLISE ST JACQUES ET DE SON QUARTIER

Repost 0
Commenter cet article

Jean DUCROS 13/01/2011 12:54



Il est probable que lors de la vente des biens du clergé décidée par l'Assemblée nationale, après leur mise à la disposition de l'Etat dès novembre 1789, on a réservé l'usage de certains édifices
religieux d'Abbeville au service de la communauté pour que le clergé ayant prêté serment (surnommé les jureurs) puisse y célébrer les offices. L'ancienne église Saint-Jacques a donc été
- en ce temps-là - considérée, pour des raisons qu'il serait intéressant de connaître précisément, comme "immeuble protégé et utile à la vie communale".