1832: le choléra à Abbeville

Publié le 29 Janvier 2011

 un extrait du livre "histoire ancienne et moderne d'Abbeville et de son arrondissement" F C Louandre  1834

 

"l'année 1832, fut, à Abbeville une année d'angoisse et de deuil. Un fléau terrible  et inconnu jusqu'àlors décimait la population de la capitale.On suivait avec anxiété ses progrès si rapides: on s'attendait à le voir  s'abattre sur nos murs  et cette douloureuse attente ne fut que trop tôt remplie.Le choléra tomba d'Amiens  dans le bourg de Pont Rémy  où il causa les plus grands ravages. Quelques jours après  ( le 18 avril) il éclata rue de la Pointe (impasse Jérémie). La terreur fut grande à Abbeville. On divisa  la ville en sections sanitaires: des commissaires furent chargés , dans chaque quartier , de veiller à la propreté des maisons. Les personnes faibles et atteintes d'affections chroniques furent principalement attaquées.Les pauvres, mal nourris et entassés dans des maisons obscures et humides, eurent le plus à souffrir.Le mal parut se concentrer  dans la chaussée Hocquet, la rue de l'Ile ,les rues voisines de l'église Saint Jacques et les rues de la paroisse du Sépulcre.La maladie dura jusqu'au 15 octobre 1832 environ et le nombre total des malades , y compris les faubourgs,fut de 748 et celui des morts de 401".

 

petite rue saint jacques

merci de votre visite

Rédigé par collectif Saint Jacques

Publié dans #HISTOIRE DE L'EGLISE ST JACQUES ET DE SON QUARTIER

Repost 0
Commenter cet article

ESCARGOTINE 29/01/2011 21:46



en espérant que cela ne reviendra pas dans nos régions - bonne soirée fleurie - biz