DEMOLITION DU CHEVET DE L'EGLISE

Publié le 6 Février 2013

  Aujourd'hui encore nouvelle démolition. Pas besoin de mots, les photos parlent d'elles-mêmes. Toutes aussi violentes  ,qui, comme les autres resteront dans nos mémoires. Au pied de biche et à la tronçonneuse

 

798273 163621073785084 445716613 o

823503 163620860451772 1913628141 o

merci Stef pour les photos

 

merci de votre visite

Rédigé par collectif Saint Jacques

Publié dans #DEMOLITION

Repost 0
Commenter cet article

belvalette 17/02/2013 21:20


pourqoi assassiner une jeune fille alors qu'on r'habille depuis des années


une vielle dame, parait-il meme que nous allons devoir la rechausser !!!!


pendant que les habitants du quartier saint jacques iront depouillés et meurtris


certains pavoiseront sur le parvis saint vulfran et dans les deux arteres 


de notre(chére) ville

sueur 17/02/2013 13:11


Bonjour


Je trouve que vous avez de bonnes idées mais combien seront pret a suivre.


cordialement

Jonas 17/02/2013 00:13


Bonjour,


Aucun commentaire des protecteurs de l'église et donc du collectif au sujet de l'idée que j'avançais hier ! à savoir faire appel à un avocat spécialisé en droit public afin d'attaquer en référé
devant le tribunal administratif d'Amiens l'arrêté municipal de démolition pris par le maire d'abbeville pour détruire cette église ! Cela pour stopper la destruction dans un premier temps...


Si cette idée n'entraine aucun commentaire, cela n'augure rien de bon, j'ai l'impression que l'association qui se présente comme "collectif" a depuis peut être longtemps qui sait?
baisser les bras devant la détermination et l'intransigeance d'un maire ayant perdu le sens des valeurs! D'ailleurs votre seul volonté à lire ce blog semble simplement me semble
t'il de... "couvrir l'évênement"! ...de la démolition...


Quelles sont les actions qui ont été entreprise depuis 2010 par ce collectif pour sauver l'église? qu'avez vous proposez? Avez vous trouver des alliés? évêché,  mécènat d'entreprise?
investissement privé? fonds européen?instiutionnels, conseils et soutiens venant d'autres associations de sauvegarde du patrimoine, aide et soutien de la part de juristes spécialisés dans ce
domaine etc etc


 

collectif Saint Jacques 17/02/2013 14:38



une réponse à votre commentaire vous été envoyé par mail de la part de la Présidente



sueur 16/02/2013 16:12


Abbeville, église Saint-Jacques: les ouvriers coincés dans la nacelle


Des ouvriers qui procédaient au démontage du clocher de l'église sont restés coincés près de trois heures en haut dans leur nacelle.


Publication : 16/02/2013 à 10:32


 




Les ouvriers coincés à 70 m de haut



 


La tradition recèle de nombreuses histoires de crucifix miraculeux qui devaient être déplacés à bord d’une charrette dont les chevaux refusaient d’avancer. L’histoire locale
retiendra que le matériel de levage qui accueillait les ouvriers pour démonter Saint Jacques est tombé en panne… Hier vers 11 h 30, la chute d’une pierre a endommagé l’ordinateur
qui pilote la nacelle où avaient pris place trois ouvriers qui démontent le clocher. Résultat: ils sont restés bloqués près de trois heures là haut, à 70 mètres, dans
l’attente de l’arrivée d’un réparateur venu de Belgique pour remettre en état. Le temps de reprendre leurs esprits, ils ne sont pas remonté de la journée


Et oui on ne détruit pas une eglise sans conséquence. Le Bon Dieu montre son mécontentement.


 

collectif Saint Jacques 16/02/2013 16:55



merci pour l'info si la pensée était que cela allait être facile Ce sera peut-être plus long que prévuEn attendat bravo St Jacques Cordialement



Benoît Saulin 16/02/2013 11:31


Bonjour, organiste et campanographe, je compatis pleinement à la douleur de la démolition de l'église Saint Jacques. Je suis surpris des méthodes barbares employées pour ce carnage. Peut-on
vraiment considérer que c'est préserver autant les cloches que l'orgue de balancer toutes les pierres à l'intérieur de l'église. Comme si ces démolisseurs qui ne savent pas éviter les commandes
de pilotage de la nacelle pouvaient épargner un orgue de 7 mètres de façade et 4 mètres de profondeur. C'est n'importe quoi, on vous (nous) balade avec ces soit-disant précautions.


Je pense au contraire que tout est prévu pour qu'il ne subsiste rien de Saint Jacques, ni orgue, ni cloche. Il me semble, de mémoire, que la cloche Jacqueline a été fondue sur la place de
l'église par Nicolas Cavillier au 18ème siècle. Je vais rechercher de plus amples informations sur ce fait. Il faut la sauvegarder, même si elle a beaucoup moins d'attrait que ce magnifique
orgue, il s'agit tout de même de la plus ancienne cloche d'Abbeville.


Luttez (luttons)!


Courage.

collectif Saint Jacques 17/02/2013 10:44



bonjour Benoît nos pensées rejoignent les vôtres. Pour la cloche j'ai fais un aticle sur ce blog en catégorie sur la droite du blog.Si vous avez des infos sur elle nous sommes preneur peut-être
existe-il quelque part un livre sur les cloches ici à Abbeville aux archives c'est presque rien tout à brûlé en 1940.Il est prévu qu'elle soit dégagée de la tour de clocher mais ..... Jacqueline
est la doyenne des cloches les autres ont été détruites lors du bombardement 1940Nous luttons croyez bien rien n'est facile Merci de votre passage Bon dimanche à vous cordialement