HIER : 18 avril 2013

Publié le 19 Avril 2013

ce qu'il restait hier , fin d'après midi, de notre belle Dame

18 avril 2013 (2)

89 avril 2013 (3)

le  tracteur emène les pierres dans un terrain le long de la Somme

18 avril 2013 (4)

Rédigé par collectif Saint Jacques

Publié dans #DEMOLITION

Repost 0
Commenter cet article

Garry 21/04/2013 08:28


Aux Abbevillois de démolir la mairie l'an prochain ! Purification par les urnes

collectif Saint Jacques 21/04/2013 10:22



bonjour Garry, il faut faire confiance aux Abbevillois..... Bon dimanche à vous



Dominique Richaud 20/04/2013 16:50


Il doit y avoir une grande jubilation de certains. Détruire un temple du tout puissant, c'est l'espace d'un instant être plus puissant que lui... Rendez-vous compte de ce que ça
représente pour de simples humains, certainement bien médiocres en réalité.


Malheureusement pour Abbeville, l'image donnée par sa gestion particulière du patrimoine n'est pas celle escomptée, elle est dramatique.

collectif Saint Jacques 20/04/2013 21:11



bonsoir Dominique, l'image pour Abbeville est dramatique, terrible et violente et elle va le rester encore longtemps  La façon dont s'est déroulée cette destruction, sans respect de la
religion, sans respect de l'édifice, de ce qu'il représente , détruire avec le mobilier sacré  dedans, sans que l'église soit désacralisée ,j'appelle cela du vandalisme fait par ceux qui ont
le pouvoir  en même temps  c'est une gifle donnée à la religion catholique ....i Bonne soirée Dominique Cordialement



camille 20/04/2013 02:16


Les fissures n'ont pas bougé... et quand on voit les difficultés que les ouvriers ont à démolir, malgré leurs grands moyens..., tout cela prouve bien que la municipalité s'est moqué de nous et
n'avait qu'un seul but : démolir. C'est HONTEUX !!!!!!!

collectif Saint Jacques 20/04/2013 08:10



bonjour Camille, merci de votre commentaire  qui dit tellement bien la réalité Bon week-end Camille Cordialement



Garry 19/04/2013 09:10


C'est intéressant de comparer les photos des fissures du portail de droite, AVANT le début de la démolition, et APRES. Les fissures n'ont pas bougé d'un centimètre malgré les chocs et vibrations.
Pour un bâtiment qui devait s'écrouler d'un moment à l'autre, c'est costaud...

collectif Saint Jacques 19/04/2013 21:18



bonsoir Garry  l'épaisseur des côtés en briques rouge prouve que la tour clocher était bien positionnées, elle ne serait pas tombée facilement , La  prise de décision de détruire a été
prise trop vite , il fallait détruire Saint Jacques et maintenant c'est au tour du stade Delique à Abbeville, la folie continue..... Bonne soirée à vous Cordialement