L'EGLISE ET SES ARCS -BOUTANTS

Publié le 22 Novembre 2010

L'arc-boutant  est un élément typique de l'architecture gothique. C'est un étai formé d'un arc en maçonnerie qui contre-bute la poussée latérale des voûtes en croisé d'ogives et les achemine vers le pilier de la culée. Ce dernier est le plus souvent couronné d'un pinacle (Le pinacle est la partie la plus élevée d'un édifice (synonyme de faîte).  En architecture gothique le pinacle est un ouvrage en plomb ou en pierre, de forme pyramidale ou conique, souvent ajouré et orné de fleurons, servant de couronnement à un contrefort. Décoratif, il contribue aussi à la stabilité structurelle générale. Il ajoute ainsi son poids à celui du contrefort qui retient la poussée de l'arc-boutant et permet d'éviter le glissement des pierres à cet endroit précis)

 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/88/Architecture-gothique-infographie.jpg

dessin source wikipedia

 

 

 

arc boutant

arcs-boutants de l'église Saint Jacques d'Abbeville

 

amiens-cathedral

arcs-boutants de la cathédrale d'Amiens 

à gauche on retrouve les mêmes arcs-boutants que ceux

de l'église Saint Jacques

arcs boutants cathedrale amiens dessin violet le duc

les arcs boutants de la nef  de la cathédrale d'Amiens .

Dessin de Violet Le Duc , architecte ( 1814-1879)

 

 

l'architecte Delefortrie était un émule d'E.Violet Le Duc qui est ici bien confirmé .La cathédrale d'Amiens fut restaurée par Violet le Duc au 19ème siècle, la construction de l'église Saint Jacques date aussi du 19ème siècle.

On y voit là deux hommes qui ont construit des églises ,des monuments etc... avec le même goût du beau, le talent, de la durabilité, de l'innovation aussi

Merci messieurs Violet Le Duc et Delefortrie pour nous avoir laisser toutes ces belles oeuvres, que nous pouvons aujourd'hui, grâce à vous, admirer


 pour mieux comprendre les arcs-boutants

 

  Dictionnaire raisonné del'architecture française au XI et  XVIème siècle

 

link

 

 

merci de votre visite

 

Rédigé par collectif Saint Jacques

Publié dans #STRUCTURE DE L'EGLISE

Repost 0
Commenter cet article

stef 23/11/2010 14:06



bonjour.quel talent ces architectes,aujourd'hui on ne sait plus construire d'aussi jolis edifices.bonne journée



Jean DUCROS 22/11/2010 21:04



L'arc-boutant est un élément architectural très caractéristique des édifices religieux de style gothique. Ils ont été rendus nécessaires par la hauteur des nefs d'église. Les architectes du XIXe
siècle dont les connaissances théoriques étaient - du moins en étaient-ils convaincus - plus développées que celles des maîtres bâtisseurs des temps médiévaux, avaient grande admiration pour
l'habileté pragmatique de leurs prédécesseurs du Moyen-Âge. Ils s'interrogeaient sur la manière dont ces "anciens" avaient pu atteindre un tel niveau de compétence.


Ce que vous citez dss pinacles est très juste et d'autant plus curieux que l'on a souvent pensé que les pinacles n'étaient que des éléments décoratifs. Or, cette idée laissait incrédules des
architectes qui ont scientifiquement étudié le problème de la répartition des forces et des efforts subis par les maçonneries. Ils ont confirmé la validité du principe de construction qi avait
généralisé les pinacles. Ils ont fait connaître que la disparition de ces parties surélevées fragilisait les édifices où l'on en avait établi. C'est la preuve qu'il y a toujours eu un décalage de
connaissances entre les hommes de l'art et les autorités responsables d'un monument qui ont souvent eu tendance à ne voir dans certains effets architecturaux qu'un caprice coûteux du bâtisseur.


Viollet-le-Duc (1874-1879) que vous mentionnez avait "la religion" des méthodes anciennes, au point qu'il lui est arrivé de "compléter" abusivement certains des monuments qu'il restaurait. En
outre, pour lui, les styles étaient à l'architecture comme la syntaxe pour des pièces littéraires. La syntaxe architecturale gothique eut bientôt, sous son influence, des règles impératives pour
les architectes de la génération qui suivit la sienne. Leurs créations manifestèrent parfois moins d'originalité qu'il n'en avait mis dans ses restaurations. C'est pour cela que plusieurs
monuments bâtis dans le style gothique, pendant le dernier quart du XIXe siècle et le tout début du XXe, paraissent si ressemblants à d'authentiques édifices gothiques.



escargotine 22/11/2010 21:03



intéressant partage - bonne semaine fleurie - biz