STATUES DE L'EGLISE SAINT JACQUES

Publié le 12 Octobre 2010

Deux autres photos de Saint Roch

 

aujourd'hui  on commence toute une série de statues

 ayant appartenues à l'église Saint Jacques

 

voici Saint Roch en pélerin

 

 

saint Roch en pelerin

photo Ministère de la culture

Saint Roch (1)

Saint Roc (2)

 

 

catégorie: sculpture

édifice de conservation: église Saint Jacques Abbeville

matériaux: bois, polychrome

description: cette statue un exemple d'art naif

dimension: h: 90 cm

siècle: 16ème siècle

date de protection: 1983/18/10 classé au titre objet

statut juridique propriété de la commune

type d'études:liste objets classés MH

copyright: monuments historiques 1993

source Patrimoine de France

 

Saint Roch est fêté le 16 août. Il est le patron des pelerins  et des corps de métier tels que  chirurgiens, gens de la terre,maître chiens  etc...

On l'invoquait  : contre les épidémies de peste, choléra, typhus,grippe etc...

Les attributs de Saint Roch sont :Bourdon de pélerin,  Bubon ou plaie en haut de la cuisse gauche, chapeau à large bords,chapelet attaché à la ceinture, chien, coquilles Saint Jacques cousus sur l'habit, gourde attachée au bourdon,pélerine de pélerin.

 

 

merci de votre visite

Rédigé par collectif Saint Jacques

Publié dans #HISTOIRE DE L'EGLISE ST JACQUES ET DE SON QUARTIER

Repost 0
Commenter cet article

Jean DUCROS 20/10/2010 08:23



Les nouvelles photographies de la statue du pélerin, dite statue de saint Roch, nous permettent d'observer une particularité remarquable : Les clefs entrecroisées ornant le devant du chapeau du
personnage. Ce détail indique que le pélerin s'était rendu à Rome - ou à un pélerinage qui, par décision papale, avait été déclaré équivalent au pélerinage à la tombe de l'apôtre Pierre. Ainsi,
avons-nous l'effigie d'un "romeux". Ces clefs pour orner le chapeau ou le vétement des pélerins étaient des insignes en plomb ou en étain. Dans les collections médiévales de divers musées sont
conservés des insignes de pélerins.


Autre détail notable, la boucle agrafe du manteau : Il semble - pour autant qu'on puisse le distinguer sur la photographie qu'elle soit ornée d'un phénix, symbole de la Résurrection, employé dans
l'iconographie paléochrétienne et souvent représenté au moment de la Renaissance.


L'indication donnée par la fiche descriptive : " exemple d'art naïf ", n'est pas vraiment juste ; il s'agit plutôt d'un bel exemple d'art régional. Mais de quelle région ? Est-ce la
Picardie ? L'étude mériterait d'être faite. Il est bien regrettable que l'état de la statue ne permette d'observer la qualité sculpturale des mains car si l'on en juge par celle de la tête ce
saint pélerin n'est pas l'oeuvre d'un artiste naïf mais d'un bon professionnel, d'un homme expérimenté et sans doute formé dans un bon atelier.


Un point mériterait aussi d'être élucidé : Pourquoi, si la statue est bien celle de saint Roch, n'est-il pas représenté avec " son chien ". Il y avait très souvent un animal dans les légendes se
rapportant aux saints populaires. Saint Gilles est souvent accompagné d'une biche, saint Jérôme d'un lion, saint Roch d'un chien...


Peut-être s'est-il échappé ?


Bonne journée à tous



escargotine 19/10/2010 21:34



Beau partage - bonne soirée fleurie - biz



collectif Saint Jacques 19/10/2010 21:56



merci et bonne soirée à toi bises



Jean DUCROS 13/10/2010 21:35



Je n'ai pas abordé l'aspect esthétique qui est en effet remarquable ; j'aime la qualité du visage et me suis demandé si le sculpteur n'avait pas "fait le portrait" de quelqu'un de sa connaissance
dont la tête avait de la finesse et du caractère. Cependant, le témoignage que délivre cette statue sur les pièces en cuir portées par le personnage me paraît fournir des informations en relation
avec la commande de la statue.



Jean DUCROS 13/10/2010 18:44



Cette statue de saint Jacques, représenté sous les traits d'un pélerin, a probablement été offerte par un artisan en cuir, voire par la confrérie des artisans spécialisés dans les objets de cuir.
On note la précision de la représentation des sandales. Ne serait-ce que du point de vue de l'histoire de la chaussure, cette effigie est un document intéressant. On peut aussi observer la
manière dont le personnage laisse voir en totalité et presque avec complaisance sa besace. La manière dont son manteau est écarté permet d'observer le détail de sa ceinture de cuir. Ainsi,
voit-on que - mis à part leur signification religieuse et éventuellement leur valeur artistique - les statues d'église sont souvent révélatrices de ce qu'était la vie au temps où elles furent
réalisées. Celle-ci est particulièrement typée.



collectif Saint Jacques 13/10/2010 20:48



Cette statue est magnifique tant dans ses détails que dans ses couleurs.Les sculpteurs de cette époque savaient donner une âme aux statues religieuses Je ne pense pas qu'aujourd'hui on retrouve
cet art là Bonne soirée à vous



escargotine 12/10/2010 20:29



magnifique statue - bonne soirée fleurie - bisous