STATUES DE L'EGLISE SAINT JACQUES

Publié le 16 Octobre 2010

 

Voici une autre statue de Sainte Anne et la Vierge

ou l'éducation de la Vierge

  église Saint Jacques Abbeville

 

Sainte Anne et la Vierge ou l'éducation de la Vierge

 

Saint Anne et la Vierge (2)

détail du groupe sculpté

 

Sainte Anne (2)

photos ministère de la culture

détail du groupe

buste de Sainte Anne

 

objet: groupe sculpté: Sainte Anne et la Vierge ou l'éducation de la Vierge

édifice : église paroissiale Saint Jacques Abbeville

légende : en restauration ( 2004)

classé MH

siècle: non datée le ministère ne le dit pas mais elle doit être ancienne vu l'état en 2004

 

merci de votre visite


Rédigé par collectif Saint Jacques

Publié dans #HISTOIRE DE L'EGLISE ST JACQUES ET DE SON QUARTIER

Repost 0
Commenter cet article

Jean DUCROS 16/10/2010 20:42



Il semble qu'à la différence de la statue ayant le même intitulé et précédemment présentée, le grand livre de sainte Anne, celui qu'elle tient contre son genou gauche (à droite de la
photographie) soit fermé ; l'autre statue le montrait ouvert et posé sur le genou. Dans les deux cas, il est très intéressant de constater que l'enseignement comportait à l'époque médiévale lle
livre du maître et le livre de l'élève. Pourquoi deux statues de sainte Anne, si proches et si différentes ? Plusieurs causes sont possibles : Lors de la livraison de la commande, le reproche a
pu être fait à l'artiste d'avoir positionné le grand livre de sainte Anne d'une manière qui ne convenait pas ; mauvaise interprétation du symbole ? affaire d'esthétique générale de la statue ?
Une autre possibilité peut être envisager : celle d'un sculpteur dont l'atelier offrait aux pieuses gens de l'époque des modèles différents de la figure de sainte Anne. De toute façon la
symbolique du livre ouvert ou fermé serait à élucider.


Dans les deux statues on remarque la taille de Marie, vraiment petite. Il y a là aussi à découvrir la raison pour laquelle l'enfant a une taille qui ne peut corespondre à celle d'une fillette qui
apprendrait à lire. Il serait possible que le livre sur lequel porte le regard de l'enfant soit plus imagé que l'autre et que sainte Anne détient le volume où elle peut, elle-même, lire le
commentaire des images que regarde Marie. Voilà qui nous fait entrer dans l'intimité d'une mère et de sa fille.


Cette dernière interprétation de la scène représentée paraît mieux convenir à la première statue, celle où les deux livres sont ouverts. En revanche, celle où le grand volume est fermé peut se
comprendre différemment : Marie apporte à sa mère un livre où elle a vu une chose pour laquelle elle lui demande explication et Anne interrompt sa lecture pour satisfaire à la demande de
l'enfant.



escargotine 16/10/2010 17:49



elle est vraiment très belle - bon WE fleuri - bisous