PLAN DE L'EGLISE

Publié le 18 Novembre 2010

Façade latérale de l'église

en constrution en 1873

plan église Saint Jacques 1874

 

bibliothèque municipale d'Abbeville

d'après le plan de M.Delefortrie, architecte de la dite église qui appartient à l'Abbé Paillart, curé de cette paroisse

 

il est écrit au bas du plan:

 

Ce plan s'éloigne considérablement de celui qui a été présenté aux administrations lorsqu'il s'agit de voter les fonds pour la reconstrution de la dite église.Leclocher  devait être une charpente recouverte d'ardoises,il n'y avait des galeries  ni au premier ni au second étage.Les fenêtres ne devaient être qu'au sud même les contreforts étaient beaucoup moins compliqués, à l'intérieur un triforium a été ajouté.Ce plan diffère même de son modèle , car de nouvelles complications ont été ajoutées récemment.Ainsi les roses des fenêtres qui dans le plan déjà modifié devaient être conformes au ype n°1 ont encore été changées suivant le modèle n°2.La grande rose du transept a reçu le changement total ainsi que la couverture des chapelles  des bas côtés.De ceci il reste que les fonds votés sont employés.... que l'église n'est pas terminée, les quatre murs seuls  et la toiture sont élevés, le clocher n'est pas commencé, rien n'est fini à l'intérieur. 28 avril 1874

 

Aujourd'hui le clocher est encore changé, il y a quelques détails qui y ont été ajoutés.

abbeville

merci de votre visite


Rédigé par collectif Saint Jacques

Publié dans #PLANS DE L'EGLISE SAINT JACQUES

Repost 0
Commenter cet article

escargotine 19/11/2010 21:35



bonne soirée fleurie - biz



DAN 19/11/2010 17:23



Je pensais découvrir ici le site pour la sauvegarde du l'église saint Jacques, mais n'ayant pas trouver je met ce commentaire en guise de soutiens à ce
collectif !



Jean DUCROS 19/11/2010 09:49



Vraiment vous allez de découverte en découverte et c'est "épatant". On ne peut commenter celle-ci sans beaucoup de réflexion. Néanmoins, l'évolution du projet nous fait connaître combien
il a été travaillé, retouché et repris pour diverses raisons qe nous ne connaissons pas. L'architecte a vraiment accompli un travail d'artiste et, ne serait-ce que cela, nous indique que l'on
doit des égards particuliers au fruit de son désir de bâtir un monument religieux exemplaire.


Bravo ! C'est une ouverture vers la première vie de l'église Saint-Jacques, avant sa consécration. C'est la relation de " L'art de bâtir une église en France au début de la IIIe République"