Publié le 29 Janvier 2011

 un extrait du livre "histoire ancienne et moderne d'Abbeville et de son arrondissement" F C Louandre  1834

 

"l'année 1832, fut, à Abbeville une année d'angoisse et de deuil. Un fléau terrible  et inconnu jusqu'àlors décimait la population de la capitale.On suivait avec anxiété ses progrès si rapides: on s'attendait à le voir  s'abattre sur nos murs  et cette douloureuse attente ne fut que trop tôt remplie.Le choléra tomba d'Amiens  dans le bourg de Pont Rémy  où il causa les plus grands ravages. Quelques jours après  ( le 18 avril) il éclata rue de la Pointe (impasse Jérémie). La terreur fut grande à Abbeville. On divisa  la ville en sections sanitaires: des commissaires furent chargés , dans chaque quartier , de veiller à la propreté des maisons. Les personnes faibles et atteintes d'affections chroniques furent principalement attaquées.Les pauvres, mal nourris et entassés dans des maisons obscures et humides, eurent le plus à souffrir.Le mal parut se concentrer  dans la chaussée Hocquet, la rue de l'Ile ,les rues voisines de l'église Saint Jacques et les rues de la paroisse du Sépulcre.La maladie dura jusqu'au 15 octobre 1832 environ et le nombre total des malades , y compris les faubourgs,fut de 748 et celui des morts de 401".

 

petite rue saint jacques

merci de votre visite

Voir les commentaires

Rédigé par collectif Saint Jacques

Publié dans #HISTOIRE DE L'EGLISE ST JACQUES ET DE SON QUARTIER

Repost 0

Publié le 20 Janvier 2011

hier  Radio  France Bleu Picardie était à Abbeville toute la journée. Lors d'un interview M.le Maire a annoncé son intention de recouvrir le trou béant avec des" tôles".


Et qu'en est-il des vitraux vandalisés en mars/avril 2010?


 Pourquoi avoir tant attendu?


Un petit pas est franchi mais le DANGER est de laisser l'église agoniser sur place car le Maire ne s'est pas prononcé sur la sauvegarde ni sur la destruction de l'édifice.

Restons très vigilants car ce patrimoine est notre avenir.

 

Collectif Saint Jacques

 

 

débat sur l'église Saint Jacques hier organisé pa France Bleu Picardie

 

 

 


 

 

article de presse  " Courrier Picard" ce jour

 

article Courrier Picard 20 janvier 2011

 

merci de votre visite

 

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par collectif Saint Jacques

Repost 0

Publié le 16 Janvier 2011

Une dernière petite trouvaille...

 

 

une drôle et surprenante  cage d'autrefois.


Il n'y a pas de date sur le dessin Cette cage , placée sur la place Saint Pierre à Abbeville près du corps de garde, était  destinée à enfermer les filles publiques. On pouvait la faire tourner

 

cage

bibliothèque municipale d'Abbeville

Pourquoi enfermait-on ces pauvres filles publiques dans cette cage?je suppose que c'était à la vue des habitants et que ceux-ci pouvaient faire tourner la cage.Ces filles étaient -elles interdites à Abbeville? La ville étant très religieuse et peut-être aussi militaire puisqu'on parle d'un corps de garde on peut penser cela ait posé problème.Peut-être avez-vous la réponse?

 

merci de votre visite

Voir les commentaires

Rédigé par collectif Saint Jacques

Publié dans #DIVERS

Repost 0

Publié le 16 Janvier 2011

Il y a plus de 200 ans

 

L'église Saint Georges

 

Lors de mes recherches sur l'église Saint Jacques je fais parfois des découvertes que je trouve belles et que je veux vous faire partager.Je suis toujours émerveillée par la beauté de ces anciennes églises, des arcs boutants, des pilastres . Ici , en premier plan sur la droite,ce doit être le choeur  construit au  16ème siècle.La flèche est jolie.L'église se trouvait là où aujourd'hui est la place de la mairie

 

église St Georges ( bis)

bibliothèque municipale d'Abbeville

  église Saint Georges bâtie en 1380 et démolie en 1793

(4 ans après la Révolution)

église Saint Geoges 1380-1793

devant de l'église Saint georges


 

l'église Sainte Catherine

 

Ste Catherine 1277-1797

bibliohèque municipale d'Abeville

Jolie et originale, l'église fut  fondée en 1277 par Henri Poitevin et démolie en 1797.Il existe encore une place Sainte Catherine peut-être est-ce la place où se tenait l'église?

clocher église Sainte Catherinejoli clocher

 

merci de votre visite

Voir les commentaires

Publié le 13 Janvier 2011

1790. Au lendemain de la Révolution, les ordres religieux furent supprimés.Les couvents ne tardèrent pas à être vendus et les églises démolies pour la plupart ou affectées à un service public à l'exception des églises de Saint Vulfran, Saint Gilles, St Sépulcre et Saint Jacques qui furent conservées pour le culte

source Histoire d'Abbeville et de son arrondissement F.C Louandre 1834


détails 2

 

merci de votre visite

Voir les commentaires

Publié le 11 Janvier 2011

Le 9 décembre 1905 ,la France adopte la Séparation de l'Eglise et de l'Etat

Au lendemain de la Révolution, l'Eglise a perdu tout pouvoir; en 1791 l'état civil est laïcisé.En 1801, le Concordat conclut entre le Pape Pie VII et Bonaparte pose  le principe de séparation de la société civile et de la société religieuse.L'Etat reconnait officiellement quatre cultes: catholiques,réformé,israélite et luthérien.Au cours du XIXème siècle, les divergences contre l'église sont grandissantes; la mainmise de l'église sur l'enseignement attise les attaques.La rupture entre l'église et l'Etat semble inéluctable.

Le 9 décembre 1905, la loi de Séparation des l'Eglises et de l'Etat est adoptée.Après des débats vifs et houleux opposant la France cléricale et les républicains laïques, le député Aristide Briand parvient à convaincre de la nécessité de légiférer.La loi  consacre la fin du régime concordaire, elle est perçue pour certains comme un moyen de stopper l'anticléricalisme et par d'autres comme une marche lente vers la déchristianisation de la France.La République ne subvensionne plus aucun culte.L'Etat fait mainmise sur les biens meubles et immeubles de l'Eglise.Les relations diplomatiques avec le Vatican sont rompues,Pie X condamne la loi.

Même si elles n'en sont pas conscientes après l'adoption de la loi, les églises gagneront en indépendance n'ayant plus de comptes à rendre à l'administration.Elles sont libérées de la charge de l'entretien des édifices religieux.

 

texte repris sur le site télé matin France 2


vidéo expliquant la loi de 1905

télé matin

 

 

link

 

 

plus d'explications sur la loi  avec wikipédia

 

 

link

 

 

bien sur des lois ont été promulguées afin de protéger le patrimoine religieux  tels que les édifices .L'Etat ,aujourd'hui ,est propriétaire d'un très grand nombre d'édifices , cathédrales, basiliques. Beaucoup sont classés monuments historiques, voire à l'UNESCO Les communes et villes restent propriétaires de leur(s) église (s) classées ou pas.

 

merci de votre visite

 

Voir les commentaires

Rédigé par collectif Saint Jacques

Publié dans #DIVERS

Repost 0